Daddy’s Gone a Hunting, un classique?

Daddy's Gone A Hunting

Daddy’s Gone A Hunting… Ce n’est autre que le titre d’un roman fantastique de Mary Higgins Clark, une ou si ce n’est LA reine du Thriller.

Qui n’a pas entendu parler de « La Nuit Du Renard »?, « Douce Nuit » ou encore « La Clinique du Docteur H »? Qui ne connaît pas cette dame et ses livres publiés à une cadence infernale (en moyenne, un par an?). Daddy’s Gone A Hunting, en français « Une chanson douce » est son avant-dernier roman publié en 2013.

J’ai lu la plupart de ses romans, toujours avec grande joie, parfois avec de mauvaises surprises, très souvent avec la sensation qu’il existait un cocktail « MHC », une marque déposée  qui donnait le sentiment d’être en mesure dès les cinquante premières pages, de deviner la fin. Mais ça c’était avant! C’était tout simplement avant de lire  « Daddy’s Gone A Hunting ».

L’intrigue de ce roman est pourtant simple en apparence. Kate Connelly, l’une des eux héritières de la société Conelly Fine Antique Reproductions se retrouve dans le coma suite à l’explosion de l’usine familiale alors qu’un employé de longue date qui se trouvait avec elle, est décédé. Tout porte à croire que  Gus et Kate venaient eux-mêmes de mettre le feu à l’usine et que si cette dernière venait à s’éveiller de son coma, elle devrait répondre de ses actes devant la justice. Sa sœur Hannah n’accepte pas cette option et se met à la recherche de la vérité. Jusque là, rien d’extraordinaire. J’ai pourtant été emportée par l’intrigue au point de passer une nuit blanche pour terminer le bouquin plus vite, tant le suspense était élevé. Dans ce roman, on voyage à travers les souvenirs de la jeune Kate du tréfonds de son coma. De même, des intrigues parallèles dont a priori, on ne comprend pas le bien fondé, se rapprochent petit à petit de l’intrigue centrale, tout ceci autour d’un secret de famille qui lie la famille Connelly. Tous ces éléments s’unissent à la perfection et on n’a qu’une hâte: arriver au terme de la lecture.

Cependant, comme dans tous les romans de Mary Higgins Clark, la fin sera heureuse mais contrairement à l’habitude, cette fin sera tout à fait inattendue. Mary Higgins Clark démontre dans ce roman que bien qu’âgée de quatre-vingt six ans et sur le point de fêter dans quelques jours (le 24 Décembre) son quatre-vingt septième anniversaire, elle a encore de quoi nous surprendre et nous faire rêver.

Pour ceux d’entre vous qui découvrent Mary Higgins Clark, ou qui découvrent le monde du polar ou du thriller, quelques raisons d’adopter ce genre littéraire et de rechercher le roman « Daddy’s Gone A Hunting », en français, « Une Chanson Douce »:

  • C’est un univers décomplexé. Dans le polar ou le thriller, les auteurs n’hésitent pas à faire appel aux pires sentiments pouvant exister en l’être humain comme aux meilleurs et « Daddy’s Gone A Hunting » en est un bel exemple.
  • C’est une écriture passionnée. Un polar ou un thriller peuvent rarement être froids. En effet, il s’agit toujours d’aller au tréfonds des choses, de les analyser patiemment et savamment, de les écrire avec cette même rigueur pour permettre au lecteur de suivre et de se laisser emporter par l’intrigue.
  • Ce sont de vrais romans dans ce sens que ce sont de vraies œuvres artistiques. Tout y est possible et l’imagination n’a pas de limites.
Bienvenue dans mon monde, bienvenue dans l’univers des Polars.

PS: Dadd’y Gone A Hunting au lieu de « Une Chanson Douce » c’est tout simplement parce que je l’ai lu en Anglais (eh oui, la classe!). Merci à ma petite sœur pour le cadeau.

Anna♦

The following two tabs change content below.
Anne Christelle
Originaire du Cameroun, âgée de 28 ans, professionnelle du marketing dans la vie de tous les jours et bloggeuse. Je blogue pour faire découvrir et faire aimer la culture africaine. Je blogue car je crois fermement que l’appropriation culturelle est essentielle pour le développement d’un peuple. C’est ma petite pierre à l’édifice d’une Afrique rayonnante, mon rêve!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *