Ecrire…

chez moi, carnet de bord

Ecrire pour oublier. Ecrire pour se libérer. Ecrire pour passer à l’étape suivante.

Ecrire pour dire NON. Ecrire pour dire OUI. Ecrire pour dire MERCI. Ecrire pour dire PARDON.

Ecrire comme on respire, écrire car je ne sais qu’écrire comme Florent Pagny ne sait que chanter.

Ecrire car sur le clavier ou au bic, de ma tête vers mes doigts, un lien se bâtit, une unité se crée et tout commence.

Ecrire très court, Ecrire très long, écrire comme une arme, comme j’y avais un jour songé.

Ecrire sans envie (un peu comme aujourd’hui), écrire tous les jours (un défi), écrire pour construire, écrire pour développer.

Ecrire, pour parler aux ombres, aux vivants, aux morts, écrire une ode à l’humanité, à son humanité.

Ecrire sans jamais cesser,écrire encore et toujours. Ecrire toujours et surtout. Ecrire encore et parfois.

Ecrire une fois, écrire deux fois, écrire inlassablement, écrire avant les douze coups de minuit.

Ecrire c’était aujourd’hui, écrire ce sera demain. Ecrire comme on respire, écrire comme on chante, écrire comme on danse.

Ecrire, un bonheur, une libération, une vision, un besoin viscéral longtemps étouffé, désormais au firmament.

Ecrire pour vous, vous écrire, écrire une fois de plus, rien que cette fois.

Love, Anna♦

The following two tabs change content below.
Anne Christelle
Originaire du Cameroun, âgée de 28 ans, professionnelle du marketing dans la vie de tous les jours et bloggeuse. Je blogue pour faire découvrir et faire aimer la culture africaine. Je blogue car je crois fermement que l’appropriation culturelle est essentielle pour le développement d’un peuple. C’est ma petite pierre à l’édifice d’une Afrique rayonnante, mon rêve!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *