Nos enfants nous sont prêtés par Dieu

Très souvent, lorsque je regarde ma fille dormir, je ne peux m’empêcher de m’extasier devant ce beau cadeau fait par Dieu. Mais au-delà du cadeau, je vois toujours la responsabilité et un prêt d’une valeur inestimable. Ainsi je résumerai ma vision de l’éducation d’un enfant pour un parent.

La Bible nous dit »Honore ton père et ta mère « . Cependant, elle ne dit jamais aux parents  » faites de vos enfants ce que vous voulez ». Si je me trompe, je veux bien en avoir la preuve.

De même en Afrique, plusieurs proverbes et de nombreux modes d’éducation notamment dans les tribus Malinké, suggèrent que l’enfant appartient non pas à ses parents mais à la communauté. Il est à noter que des dérives sont induites par cette phrase. Cependant, elles ne sont pas le sujet de l’article. Plutôt, Le point important est celui-ci: nos enfants, ne nous appartiennent pas.

Oui, les enfants sont des êtres humains à part entière. Ces enfants nous sont prêtés par le Seigneur. Ils nous assignent l’objectif d’en faire des portraits dignes de lui.  De ce fait, ils n’existent pas pour nous ressembler. Ils ne sont pas condamnés à voir la vie comme nous. Ils ne doivent pas être le relais de nos désirs et ambitions.

Admettons-le simplement, nos enfants sont libres. De ce fait, les cris permanents comme forme d’éducation, la violence physique et morale sont à mon sens des moyens qui nous éloignent du but de Dieu, en nous confiant ces êtres. Patience, douceur, compréhension, entente, respect mutuel, responsabilité. Tels devraient être nos objectifs d’éducation.

Éduquer un enfant c’est le guider avec paix. Il s’agit de l’accompagner de façon juste dans son cheminement de vie. Il faut très tôt le rendre conscient de sa responsabilité envers lui-même et envers Dieu. De cette manière, il pourra accomplir le dessein de Dieu pour lui.

Dieu nous prête nos enfants. De ce fait, je crois sincèrement que les éduquer en considérant la notion d’individualité propre, est un art. Il faut pouvoir leur donner la chance d’être tout simplement la meilleure version d’eux-mêmes.

J’arrive à la terme de ce court texte avec une seule chose en tête. Mon enfant est un prêt que je suis déterminée à chérir sans oppresser. Combat avec moi-même, combat souvent contre les bonnes initiatives de l’entourage.

Sur ce, je vous lirai avec plaisir en commentaire, sur Facebook, ou sur Twitter. Un avis à partager, une remarque, une expérience, n’hésitez pas.

Love, Anna♦

The following two tabs change content below.
Anne Christelle
Originaire du Cameroun, âgée de 28 ans, professionnelle du marketing dans la vie de tous les jours et bloggeuse. Je blogue pour faire découvrir et faire aimer la culture africaine. Je blogue car je crois fermement que l’appropriation culturelle est essentielle pour le développement d’un peuple. C’est ma petite pierre à l’édifice d’une Afrique rayonnante, mon rêve!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *