L’amour est inconditionnel, qu’en pensez-vous?

L’amour est inconditionnel. Telle est la vérité si souvent oubliée, qu’une vidé de développement personnel m’a rappelée cette semaine.

En d’autres termes, il ne s’achète pas, ne se monnaie pas. Lors qu’ici je parle d’amour, je parle tout autant de l’amour filial que de la passion amoureuse. 

En effet, on voit plus facilement l’aspect transactionnel dans la relation amoureuse. De ce fait, on se rend moins compte de sa présence dans les relations entre parents-enfants, frères et sœurs.  Grâce à ce long film, j’ai retenu que nous avons très souvent recours à la transaction dans le lien d’amour.

Pour tel enfant,nous dirons, si tu es sage, je t’achèterai un cadeau. A notre, épouse, on achètera un parfum pour entendre les mots « Je t’aime »

L’amour est au contraire inconditionnel et devrait l’être en tout temps. Ainsi en est-il de cette citation tirée de la Bible (1 corinthiens 13 v 1 à 13) et reprise dans des environnements si différents, tant elle touche les cœurs:

L’amour est patient, l’amour rend service. Il n’est pas jaloux, il ne se vante pas, il ne se gonfle pas d’orgueil. L’amour ne fait rien de honteux. Il ne cherche pas son intérêt, il ne se met pas en colère, il ne se souvient pas du mal. Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité. L’amour excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.

En cette soirée de Dimanche qui s’achève et en cette nuit qui vous prépare au début d’une nouvelle semaine, voici quelques mots que je souhaitais partager avec vous chers amis, chers lecteurs.

Oui l’amour est inconditionnel. Détachons-nous de cette sensation d’achat que nous avons vers l’autre. Aller vers lui avec  l’intention consciente ou inconsciente de recevoir quelque chose en retour pour notre amour. Pire encore, lui donner quelque chose en retour de son amour. On achète pas l’amour d’un enfant, on se comporte tout simplement en parent responsable.Celui d’un frère ou d’une sœur s’achète encore moins, on se contente de l’aimer sincèrement. On  continue en le  soutenant en tout temps sans jamais rien attendre en retour. De même, il faut refuser de forcer l’amour d’une femme ou d’un homme. Plutôt, on le (la) laisse partir et on continue à l’aimer, car nul n’est maître du futur.

Mais au final, il ne s’agit là que de mon opinion (et celle que j’ai assimilé dans cette vidé de développement personnel), et je serais ravie sur le même sujet de découvrir la vôtre. Partagez votre avis dans la section commentaire, juste en-dessous, allez plus loin en commentant sur Facebook ou sur Twitter.

Love, Anna♦

The following two tabs change content below.
Anne Christelle
Originaire du Cameroun, âgée de 28 ans, professionnelle du marketing dans la vie de tous les jours et bloggeuse. Je blogue pour faire découvrir et faire aimer la culture africaine. Je blogue car je crois fermement que l’appropriation culturelle est essentielle pour le développement d’un peuple. C’est ma petite pierre à l’édifice d’une Afrique rayonnante, mon rêve!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *