Le pouvoir de l’action, je n’en doute plus!

le-pouvoir-de-l-action

Le pouvoir de l’action ou plutôt le pouvoir de l’intention, ou surtout et encore le pouvoir de l’action.

Au terme d’une nouvelle semaine de travail, de développement personnel, d’ambition, j’ai retenu une leçon simple: penser, vouloir et agir ont énormément de pouvoir.

Lorsque je pensais au titre de cet article, ou plutôt que je revivais ma semaine, les instants, les émotions et le vécu que je souhaitais partager avec vous, l’expression « le pouvoir de l’action » m’est venue toute naturellement et j’ai fait une petite recherche Google (mon meilleur ami).

Le premier article titrait « Le pouvoir de l’action au quotidien » et menait tout simplement à un site de développement personnel. L’un des deuxièmes articles, opposait l’inertie naturelle que ressentent beaucoup face à un projet d’envergure, à une idée d’inertie de l’action, commune aux entrepreneurs notamment ou toute autre personne à l’attitude volontariste. Ces personnes choisissent en effet d’effectuer une action, ne serait-ce que la plus petite, conscient qu’une action après l’autre, ils finiront bien par avancer.

Cette petite recherche sur « le pouvoir de l’action » soulignait bien le fait que je ne m’étais en aucun cas trompée dans mon ressenti et mon analyse. La mention du monde des « entrepreneurs » était d’autant plus surprenante que c’est exactement dans cet univers que j’ai pu tirer ma leçon. Alors, qu’ai-je appris effectivement?

Il y a dix jours, je revisitais un document personnel écrit pour matérialiser ma vision et mes ambitions tant professionnelles que privées. Ce document était au départ bien joli bien beau, mais une vision sans plan d’action est tout au plus un rêve. Plus, c’est un rêve qui a peu de chances de se réaliser. J’avais donc décidé d’une part de mettre à jour ce document et d’autre part d’y adosser un vrai plan d’action.

A la fin de cet exercice, il était clair qu’il y avait des actions urgentes qui devaient être implémentées autant sur le plan privé que sur le plan professionnel. De même, quelques jours avant, j’avais « agi » auprès de prospects cibles pour obtenir des rendez-vous factuels.

J’avais commencé la semaine qui s’achève, en la considérant comme CRITIQUE, ESSENTIELLE. Consciente de cela, j’avais cessé de réfléchir. Cette conversation personnelle tant repoussée, attendue mais en même temps si redoutée, j’avais tout fait pour qu’elle arrive finalement. Cette offre sur laquelle j’avais tourné tout au long de la semaine d’avant, je l’avais enfin rédigée. Ce rétroplanning que j’avais peur d’affronter dont je ne faisais que repousser la finalisation, avait été enfin terminé et envoyé.

Au-delà de la satisfaction personnelle née de ces différentes actions, de la sensation de paix (sur un plan personnel) et de productivité (sur un plan professionnel), j’ai surtout créé des opportunités. C’est ainsi que je recevais dans la semaine cet appel inattendu m’incitant à envoyer une offre commerciale que je ne pensais plus pouvoir envoyer. De même, j’eus l’occasion de participer à cette session de travail bien fructueuse. Des opportunités semblaient s’accélérer, s’ouvrir à la vitesse grand V, par le simple fait de les avoir pensé, souhaité et SURTOUT d’avoir agi en conséquence.

Il est très facile dans la vie privée, et plus encore dans le domaine professionnel et le monde de l’entrepreneuriat, de se décourager.

Il est très facile dans la vie privée, et plus encore dans le domaine professionnel et le monde de l’entrepreneuriat, de se décourager. Il est aisé de penser que tout le monde avance plus vite que nous, qu’on est au final pas si doué, pas si travailleur, pas tant à la hauteur. Douter, trembler, abandonner c’est facile, mais au final cela ne sert à rien. Lorsqu’on a l’impression de ne plus contrôler les choses, il faut reprendre le cap tout simplement. Si vous pensez avoir tout fait, pensez-y encore et vous verrez certainement une petite action, une pierre non retournée, une serrure non ouverte, et c’est par là que le changement arrivera.

Sincèrement, il y a deux semaines, j’étais un peu découragée. Je me posais beaucoup de questions et surtout je remettais en question un certain nombre de choix. Malgré la méditation, l’écriture (j’écris tous les jours depuis trois semaines dans un petit journal, superbe sensation, je vous encourage à tenter l’expérience), l’inertie voulait prendre le contrôle. Au lieu d’agir, je réfléchissais. Au lieu d’agir, je doutais. Au lieu de m’encourager, je me dévalorisais. Je sentais les signes d’une petite déprime qui dans ma vie d’entrepreneur, de maman, de bloggueuse, n’a juste plus le droit de s’installer (rires).

La première action a été mentionnée plus haut a été le tracker. Les actions découlant de ce dernier ont été la suite. L’impulsion, la volonté d’agir, la soif d’y arriver donnent du pouvoir à nos actions et nous mènent où nous le souhaitons. S’il me fallait encore des preuves, j’en ai eu la conviction au cours de cette semaine.

Cela ne signifie pas que je ne ferai pas face à des obstacles. Cela ne signifie pas que ces obstacles ne pourront plus jamais être source de petite déprime. Cela signifie tout simplement que j’ai le pouvoir, tout comme vous cher lecteur. Le pouvoir de l’action, le pouvoir d’avancer, nous l’avons tous au fond de nous-mêmes face aux challenges. Il ne tient qu’à nous de garder l’œil visé sur nos objectifs et de continuer à avancer, une petite action après l’autre. Paulo Coelho n’a t-il pas si bien dit :

«Quand tu veux quelque chose, tout l’Univers conspire à te permettre de réaliser ton désir.» tiré de l’Alchimiste.

Alors agissez chers lecteurs, n’ayez peur de rien, et à très bientôt pour de nouvelles discussions.

Ce billet vous a paru utile? Vous aimeriez d’autres retours d’expérience de ce type? Vous avez une expérience similaire à partager ou tout simplement, un commentaire, une remarque à faire? N’hésitez pas dans la section Commentaire, sur Twitter suivi du hashtag #annaécrit, ou sur Facebook

Love, Anna♦

PS: Quelques textes issus de la recherche Google que j’ai trouvé sympa:

  1. Créer l’inertie pour générer le pouvoir de l’action
  2. Le pouvoir de l’action (dans le domaine commercial, Top) 

 

The following two tabs change content below.
Anne Christelle
Originaire du Cameroun, âgée de 28 ans, professionnelle du marketing dans la vie de tous les jours et bloggeuse. Je blogue pour faire découvrir et faire aimer la culture africaine. Je blogue car je crois fermement que l’appropriation culturelle est essentielle pour le développement d’un peuple. C’est ma petite pierre à l’édifice d’une Afrique rayonnante, mon rêve!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *